Beaune_en_Cote_d_OrLe GFDA des Combrailles 
a organisé une journée en BourgogneC_te_d_Or
ce mardi 10 Mai 2011

Bourgogne_10mai2011

Départ à 5 h 50 de Marcillat en Combraille devant le Centre Social Rural.
sPetit déjeuner en route offert par le GFDA

s Montagny les Beaune pour la visite de la maison VEUVE AMBAL, premier producteur de crémant de Bourgogne
Une Maison familiale créée au XIXe siècle, donc plus que centenaire,
spécialiste des crémants de Bourgogne,  
installée au cœur de la Bourgogne .
215 Ha de vignes répartis sur 4 domaines implantés dans 4 terroirs différents

Marie AMBAL revient dans son village natal de Rully au décès de son mari. Elle y retrouve son frère, alors propriétaire-négociant en vins de Bourgogne. Marie AMBAL s’intéresse aux débuts de la méthode champenoise et décide de créer sa propre Maison en 1898. Elle produira à ses débuts des vins mousseux de qualité méthode champenoise en blanc et en rouge. Elle fera croître cette Maison jusqu'en 1929 ,  

 DSC00830 DSC00835 DSC00865

La visite guidée nous a dévoilé les caves de vieillissement, les ateliers, les robots et automates au service de «  la méthode traditionnelle » et des vidéos ou diaporamas agrémentent le parcours au cœur de l'entreprise. La  visite s’est terminée  par une dégustation personnalisée et commentée de 3 crémants de Bourgogne.

DSC00872 DSC00858 DSC00859

retrouvez les vidéos  ici en grand format

s
    
Repas à  12 h  15 à BEAUNE à La Brasserie Concorde
Menu   : Entrée au choix  Rôti de porc à la Dijonnaise 
Assiette de 3 fromages  Entremet poire caramel  Kir, Bourgogne, Café

sVisite guidée de l’Hôtel Dieu des Hospices de BEAUNE,

l_H_tel_Dieu_des_Hospices_de_BEAUNE
Fondé par Nicolas Rolin à partir de 1443, les Hospices de Beaune ou l'Hôtel-Dieu de Beaune est un ancien établissement hospitalier du XV siècle, devenu aujourd'hui musée, il est situé à Beaune.
Après la Guerre de cent ans, le Chancelier et sa femme Guinone de Salins décident de créer un hôspice, un palais pour les "Pôvres"
Il est célèbre, par son architecture traditionnelle bourguignonne et par son prestigieux vignoble dont la production est vendue aux enchères sous le nom de vente des Hospices de Beaune.
La façade extérieure, austère, contraste avec la richesse de la décoration de la cour centrale avec ses toits polychromes en tuile vernissée de Bourgogne  (en fait, en terre cuite émaillée).
Quatre couleurs (rouge, brun, jaune et vert) forment des motifs d'entrelacs géométriques.
On se rappelle plus particulièrement des façades gothiques,
de la Grande salle « des Pôvres au décor somptueux( 50 m long) : salle des malades, et de sa chapelle-,
de la devise "Seulle" , des  salles Saint-Hugues et Saint Nicolas,
de 
 la cuisine présentée comme elle était au début du XIXe siècle, avec une vaste cheminée gothique à deux foyers, un grand fourneau muni de deux robinets d'eau chaude appelés "cols de cygne", et du célèbre tournebroche,  
d
e l'apothicairie (pharmacie), de ses  étagères de flacons et de fioles qui conservaient onguents, poudre de cloportes, poudre de noix vomiques...Tout un programme  ! 
et surtout du Polyptyque du Jugement Dernier du peintre  Rogier Van der Weyden.

Polyptyque_du_Jugement_Dernier DSC00881
DSC00895  DSC00896

moutarde_fallotsVisite de la Moutarderie FALLOT, maison indépendante et familiale qui a su préserver le savoir faire de l’artisan moutardier. 
moutarderie_Fallot  DSC00900

moutardeLa Moutarderie Fallot est la dernière grande moutarderie  familiale Bourguignonne depuis 1840.
Encore située dans les bâtiments d'origine, elle a su préserver le savoir-faire traditionnel de l'artisan moutardier : le broyage des graines à la meule de pierre préserve toutes les qualités gustatives.
Marc Désarménien, le petit-fils d'Edmond Fallot, est actuellement aux commandes de l'entreprise.
La moutarde relève de procédés de fabrication complexes : son composé essentiel est la graine de sénevé, plante herbacée crucifère à fleurs jaunes.
La graine utilisée aujourd'hui dans l’industrie condimentaire provient de l’importation à 95% : le Canada fournit, à lui seul 80% des besoins, le reste étant couvert par : les Etats Unis, la Hongrie, la Roumanie, et le Danemark. La Moutarderie Fallot, associée à d’autres producteurs et fabricants, participe depuis quelques années à la relance de la culture de la graine de moutarde en Bourgogne.

On se rappelera d'un parcours initiatique et interactif pour découvrir que
La Moutarderie Fallot propose les trois grandes appellations de la moutarde :
La moutarde de Dijon
, blanche, forte ou extra-forte, obtenue par le mélange de graines noires ou brunes à du verjus.
La moutarde à l'ancienne, dont les graines entières sont directement mélangées au verjus, aux épices et aux aromates.
Les moutardes aromatisées, aux saveurs subtiles nées de l'association de produits originaux et de qualité.(Moutarde au cassis de Dijon, au pain d’épices, moutarde brune aux aromates …)